Hybrides rechargeables – Les modèles éligibles au bonus écologique à la loupe

Hybrides rechargeables – Les modèles éligibles au bonus écologique à la loupe

Le retour du bonus écologique pour les hybrides rechargeables :

Les personnes physiques et morales pourront prétendre à un bonus écologique de 2 000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable d’une valeur inférieure ou égale à 50 000 euros, et dont l’autonomie électrique est supérieure à 50 km sur un cycle WLTP.

Un premier benchmark des véhicules éligibles et non éligibles :

Audi : Vous pouvez déjà faire l’impasse sur l’ensemble des propositions dans le catalogue d’Audi où tous les modèles proposant une autonomie supérieure à 50 km dépassent allègrement la limite des 50.000 euros.

BMW : Eligible pour quelques modèles seulement :

BMW X2 xDrive25e. En revanche, le prix passe au-dessus de la barre dès le niveau de finition intermédiaire.

Mercedes : la nouvelle gamme autour de la Mercedes Classe A entre dans le cadre avec des autonomies électriques oscillant entre 50 km et 65 km. Il est même possible de sélectionner le haut niveau AMG Line affiché à 43.549 euros (Classe A250e) ou 44.199 euros (CLA250e).

VAG : Les nouveaux systèmes hybrides peuvent tenir 60 km en mode tout électrique. Mais le prix des Volkswagen Golf GTE, Seat Leon Hybrid et Skoda Octavia iV ne sont pas encore connus. Oubliez aussi la Passat GTE (50 .820 euros), au profit de la Skoda Superb iV (44.000 euros), tout aussi convaincante que l’Allemande.

Ford : Le Kuga PHEV est éligible en proposant une autonomie de 50 km et un prix affiché de 37.100 euros en finition Titanium.

Kia : Le Niro PHEV est éligible et très convaincant en proposant une autonomie de 58 km et un prix de 35.990 euros.

Un coup d’œil du côté de la production Française :

Le prix d’appel de 55.400 euros exclut d’office :

• DS 7 Crossback e-Tense (58 km d’autonomie WLTP).

• la déclinaison bi-moteur de 300 ch du Peugeot 3008 (51.450 euros).

Par contre sous la barre des 50.000 euros seront éligibles :

Peugeot 508 : Proposant 54 km d’autonomie

Peugeot 3008 proposant 56 km d’autonomie (l’autonomie varie selon le niveau de finition) le tandem hybride de 225 ch est bien plus abordable avec des prix débutant respectivement à 44.650 euros et 43.800 euros.

OPEL : L’Opel Grandland X Hybrid4 est plus abordable avec un ticket fixé à 49.350 euros. Dans les faits, il ne diffère de ses cousins que par une présentation plus classique, alors que les prestations mécaniques sont similaires.

Renault Captur hybride rechargeable. Avec une autonomie de 50 km homologuée, le crossover français est disponible au prix de 37.200 euros en finition Initial Paris.

On regrettera l’absence et la non éligibilité :

Mitsubishi Outlander PHEV, l’hybride rechargeable le plus vendu en France en 2019, en raison de son autonomie de 45 km. Pourtant, dans les faits, il tutoie les 50 km.

La Toyota Prius hybride rechargeable continue d’annoncer une autonomie NEDC de 63 km mais ne précise pas son autonomie homologuée sur un cycle WLTP. Si elle est capable d’atteindre cette valeur dans le monde réel, cette imprécision en nous permet pas de l’intégrer dans cette liste.